Astuce de fin d’année : économiser de l’impôt en faisant un retrait sur votre contrat d’assurance vie

Oui, c’est possible…

Le fonctionnement d’un contrat d’assurance vie est brièvement décrit dans cet article.

On relève en particulier qu’après 8 ans, lors d’un retrait sur votre contrat d’assurance vie, les plus-values réalisées sont soumises aux seuls prélèvements sociaux de 17,2% pourvu qu’elles soient inférieures à 4 600 € pour une personne seule et à 9 200 € pour un couple.

Au-delà, elles sont en plus imposées à l’impôt sur le revenu au taux de 7,5% pour un encours total inférieur à 150 000 € (12,8% sinon).

L’astuce de fin d’année consiste à tirer un maximum de profit des seuils de 4 600 € et 9 200 €.

Noter qu’il est préférable de ne pas toucher à vos contrats d’assurance vie ouverts avant le 20 novembre 1991, car ils sont fiscalement très avantageux en cas de décès, voir cet article pour plus de détails.

Exemple.

Monsieur est marié et âgé de 60 ans. Il dispose d’un contrat d’assurance vie ouvert il y a 10 ans, dont la valeur à ce jour est 100 000 €, dont 20 000 € de plus-values (le contrat est donc constitué à 20% de plus-values).

En effectuant sur son contrat un retrait de 46 000 €, la part correspondant aux plus-values est égale à 9 200 € (20% * 46 000 €) et ne sera donc pas soumise à l’impôt sur le revenu.

Le gain fiscal est donc de 690 € (7,5% * 9 200 €). 

Il suffit ensuite à Mr de reverser les fonds, dès lors considérés comme une prime ne contenant aucune plus-value, sur un contrat d’assurance vie sans frais d’entrée. 

Il est possible de répéter cette opération plusieurs années de suite jusqu’à transformer la totalité des plus-values de 20 000 € du contrat initial en primes sans plus-value.

Le gain fiscal total sera donc de 1 500 € (7,5% * 20 000 €). 

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de détails ou pour une étude personnalisée.

Posted on: 29 décembre 2018, by :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *